Moscou est prête à rompre ses relations diplomatiques avec l’Union européenne si celle-ci décide d’appliquer des sanctions créant des risques pour les secteurs sensibles de l’économie, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov.

 

‘‘Nous partons du fait que nous sommes prêts [pour cela], au cas où de nouvelles sanctions sont imposées à certains secteurs, qui créent des risques pour notre économie, y compris dans les sphères les plus sensibles’’, a affirmé Sergueï Lavrov, cité par les médias.

 

‘‘Nous ne voulons pas nous isoler de la scène mondiale, mais nous devons être prêts pour cela. Si vous voulez la paix, alors préparez-vous à la guerre’’, a-t-il ajouté.

 

La Russie a également menacé jeudi l’Union européenne de représailles en cas de nouvelles sanctions contre Moscou.

 

“Je voudrais mettre en garde nos partenaires européens sur toute nouvelle démarche inconsidérée. Elle sera suivie inexorablement, d’une réponse proportionnée”, a affirmé la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, lors d’une conférence de presse.

 

Cette semaine, le chef de la diplomatie de l’Union européenne Josep Borrell a annoncé, après sa visite à Moscou, la possibilité de nouvelles sanctions contre la Russie.

 

Déjà tendues, les relations entre Moscou et Bruxelles se sont encore dégradées après l’arrestation et la détention de l’opposant russe Alexeï Navalny

 

Borrell devrait soumettre des propositions de sanctions aux ministres des Affaires étrangères de l’UE lors de leur réunion le 22 février.