La Commission européenne a annoncé jeudi avoir infligé aux banques Barclays, The Royal Bank of Scotland (RBS), Citigroup, JPMorgan et MUFG des amendes d’un montant de 1,07 milliard d’euros pour ‘‘leur participation à une entente sur le marché des opérations de change au comptant’’.

La Commission, garante de la concurrence dans l’Union européenne (UE), “a adopté deux décisions de règlement par transaction infligeant des amendes à cinq banques au motif qu’elles ont pris part à deux ententes sur le marché des opérations de change au comptant concernant 11 devises, à savoir l’euro, la livre sterling, le yen japonais, le franc suisse, les dollars américain, canadien, néo-zélandais et australien, ainsi que les couronnes danoise, suédoise et norvégienne”, précise-t-elle dans un communiqué.

La banque suisse UBS qui figure également parmi les destinataires des deux décisions, ne se voit infliger aucune amende, ‘‘car elle a révélé l’existence des ententes à la Commission’’ qui avait ouvert une enquête dès septembre 2013.