Les événements climatiques et météorologiques ont coûté directement plus de 500 milliards de dollars aux Etats-Unis au cours des cinq dernières années, selon le vice-président exécutif de la Réserve fédérale (Fed) de New York, en charge de la réglementation bancaire, Kevin Stiroh. “Le changement climatique a des conséquences importantes sur l’économie et le secteur financier américains en ralentissant la croissance de la productivité, en réévaluant les actifs et en réaffectant les activités des secteurs”, a déclaré Stiroh.