Plus de 500 milliards de dollars doivent être investis chaque année pour que les pays puissent se doter d’un ensemble de mesures de protection sociale de base – connu sous le nom de socle de protection sociale – d’ici 2030, souligne l’Organisation internationale du travail (OIT).

“Les dépenses dans la couverture sociale doivent augmenter de manière spectaculaire pour parvenir à une couverture universelle de protection sociale de base, qui engloberait notamment les transferts en espèces aux familles ayant des enfants, les prestations de maternité pour les mères avec nouveau-né, les prestations d’invalidité et les pensions sociales de vieillesse”, indique un nouveau rapport de l’OIT.