Les prix du pétrole cédaient du terrain ce lundi en cours d’échanges européens, toujours pénalisés par le flou entourant l’avancée des négociations commerciales entre la Chine les Etats-Unis. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 58,83 dollars à Londres, perdant 0,99% par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI pour novembre lâchait 0,78%, à 53,36 dollars. Vendredi dernier, les prix du pétrole avaient terminé en baisse, rattrapés en fin de semaine par les inquiétudes sur la vigueur de la croissance mondiale après des chiffres décevants sur l’économie chinoise.

Il est peu probable que le sentiment morose qui entoure le marché du pétrole change sans une solution convaincante dans la guerre commerciale sino-américaine.

Les déclarations du principal négociateur chinois samedi n’ont donc pas été de nature à rassurer les investisseurs.

Lors d’une conférence à Nanchang, la capitale de la province chinoise du Jiangxi, Liu, qui a rang de vice premier-ministre, a pourtant affirmé que Pékin et Washington avaient réalisé “un progrès substantiel” dans la recherche d’un accord commercial.