La Sénégalaise Seynabou Diouf est la lauréate 2019 du Prix de la policière des Nations Unies, a annoncé vendredi l’ONU.


Commandante au sein de la Police nationale du Sénégal, Seynabou Diouf a été récompensée pour son service au sein de la MONUSCO – la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (RDC).


Au sein de la MONUSCO, la Commandante Diouf dirige actuellement un groupe de travail pour aider à prévenir et combattre l’exploitation et les abus sexuels à Goma, dans le Nord Kivu.


La policière sénégalaise est également responsable du Réseau des femmes de la police de la MONUSCO qui relie des policières dans des activités de formation, d’accompagnement et de développement professionnels et d’appui mutuel.


Le Prix de la policière de l’ONU a été créé en 2011 pour honorer la contribution exceptionnelle des femmes officiers de police aux opérations de paix des Nations Unies ainsi qu’à l’autonomisation des femmes.


Le comité de sélection a récompensé la Commandante Diouf pour son service exemplaire, qui a eu un impact direct et positif au sein de la population locale et de la Police nationale congolaise.


“Par son travail en appui aux survivants de violences sexuelles au sein du Réseau des femmes de la police de la MONUSCO et ses initiatives visant à renforcer la police de proximité dans la Police nationale congolaise, la Commandante Diouf incarne l’esprit de cette récompense ainsi que les valeurs de l’Organisation”, a déclaré dans un communiqué le Commissaire Luis Carrilho, Conseiller de police des Nations Unies.


Les Nations Unies visent à déployer 30% de femmes parmi les officiers de police et 20% parmi les unités de police constituées d’ici à 2028. Plus de 1.400 policières servent actuellement dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU.