Le prix du baril de référence aux Etats-Unis chutait lundi, plombé par des installations de stockage quasi-pleines et une réponse des pays producteurs jugée insuffisante face à la baisse historique de la demande.


Ainsi, le baril américain de WTI pour livraison en juin plongeait de 15,64% par rapport à la fermeture de vendredi, à 14,29 dollars, quelques instants après avoir touché un minimum à 14,18 dollars. 


Le baril de Brent de la mer du Nord pour juin valait, de son côté, 20,72 dollars à Londres, en repli de 3,36%, après une brève incursion sous les 20 dollars en début de séance.