A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Mandarin Oriental, Marrakech a le plaisir d’accueillir pour la première fois une Cheffe pâtissière française; Nina Métayer pour la création exclusive de son oeuf de pâques : Le « Bourgeon ».

Issue d’une famille qui lui a transmis le goût des bonnes choses, c’est après une année d’échange scolaire au Mexique que Nina Métayer décide de se former à la boulangerie et la viennoiserie, avec déjà l’idée de partager ce savoir-faire français à l’international. Après un Bac littéraire et son apprentissage à La Rochelle, tout juste diplômée en boulangerie, elle poursuit son itinérance en Australie où elle exerce son métier à Melbourne. De retour en France, c’est à l’école Ferrandi Paris que la jeune femme se forme, cette fois en pâtisserie. Major de sa promotion, elle débute sa carrière dans les palaces parisiens.

Au Meurice, sous la direction de Yannick All.no, elle rejoint la brigade de Camille Lesecq, son mentor auprès de qui elle apprend vraiment son métier. Nommée Cheffe pâtissière de l’hôtel***** Le Raphaël par Amandine Chaignot, elle y gère cinq points de vente dont la carte des desserts du restaurant gastronomique et crée son premier dessert signature, L’île flottante exotique. Puis, Jean-François Piège qui lui confie la création de la carte des desserts de son nouvel établissement parisien, Le Grand Restaurant, lequel obtiendra 2 .toiles au Guide Michelin six mois après son ouverture. Sollicitée par le groupe franco-russe Café Pouchkine, elle développe en tant que Chef créations sucrées une gamme destinée à l’international de la Chine à la Russie, en passant par la France et le Qatar et signe les emblématiques collections Pavlova, Matriochka et César. La cheffe commence à dispenser des Masterclass dans le monde entier. Elle intègre les jurys de concours prestigieux comme le Bocuse d’Or ou les World Chocolate Masters et participe à différentes émissions de télévision.

Nina Métayer proposera au Mandarin Oriental, Marrakech une création à son image : délicate.

Un oeuf de pâques nommé le « Bourgeon », en référence à cette plante qui représente une promesse de fleur. La cheffe invite ainsi le printemps aux réunions de famille et célèbre l’espoir, le renouveau et la vie avec le « Bourgeon », une création gourmande tout en délicatesse. Un oeuf qui célèbre le réveil de la nature : Dix p.tales de chocolat noir qui cachent un coeur généreux garnis de gourmandise . partager : Noisettes caramélisées, pécans caramélisés et un croustillant pralin..

« Dans le droit-fil de ma galette “Renaissance”, je célèbre la vie, invitant à partager des moments gourmands inspirés par l’éclosion du printemps. » Nina Métayer.