Face à la crise imposée par la pandémie du nouveau coronavirus au Maroc, la réaction des pouvoirs publics a été très positive.

Dès le début, la crise a été traitée de manière proactive et rien n’a été laissé au hasard.

A commencer par la décision du Roi Mohammed VI, qui a donné Ses Très Hautes Instructions pour le rapatriement de la centaine de ressortissants marocains, essentiellement des étudiants, se trouvant dans la province chinoise de Wuhan, mise en quarantaine par les autorités chinoises à cause du coronavirus.

S’ajoute à cela, la décision du Royaume de suspendre temporairement les vols aller-retour entre Casablanca et Pékin en tant que mesure de précaution, deux semaines à peine après le lancement de cette desserte aérienne.

Une semaine plus tard, les mesures de contrôle ont été renforcés aux niveaux des ports et aéroports avec une augmentation du niveau de vigilance du système national de santé.

Cette batterie de mesures réfléchies et ciblées adoptées depuis le début de la pandémie jusqu’à présent a permis d’éviter le pire.

Ainsi, les mesures adoptées depuis vendredi en décrétant “l’Etat d’urgence sanitaire”, puis en interdisant les moyens de transport privés et publics entre les villes sont un pas dans la bonne direction.

Les pouvoirs publics ne devraient pas s’écarter de cette voie, même en cas de besoin d’imposer davantage de mesures strictes et restrictives. Il n’y a absolument aucun moyen de revenir en arrière face à la propagation du nouveau coronavirus.

Les citoyens et citoyennes sont appelés à une application saine des instructions émises par les pouvoirs publics, notamment en restant danschez eux, afin que nous puissions avancer dans notre lutte contre cette pandémie.

Les expériences mondiales de lutte contre cette pandémie, en particulier en Asie de l’Est, ont montré que l’isolement est le seul moyen de freiner la propagation de l’épidémie, en l’absence de médicaments et de vaccins.

Cela signifie que l’ensemble des citoyens sont appelés à se confiner et à éviter tout contact avec d’autres personnes. Le respect de ces mesures et instructions ne doit souffrir d’aucune complaisance ni d’aucun relâchement.

Car ce n’est que le début d’une bataille qui s’annonce très rude face à un ennemi invisible, qui a déjà fait des ravages sanitaires dans la région méditerranéenne.

Il est, dès lors, dans notre intérêt de rester confiné à domicile et d’éviter tout déplacement et tout contact avec l’extérieur, pour l’intérêt suprême du pays.