Jawad Jellal nous a fait parvenir le droit de réponse suivant :

“Suite a l’article paru sur vos colonnes et relatif à la situation qui prévaut dans le RGAM ; je viens par la présente répondre a l’auteur de l‘ article en question dont la teneur est, à mon avis,à la limite de la diffamation et a pour but de jeter le discrédit et la suspicion sur ma personne.

Je me permets de rétablir les faits :

–  la situation n’est pas du fait de JJ (c’est ainsi que je suis désigné, n’est ce -pas ?) elle est en fait la conséquence et la suite inévitable de l’élection au poste de président d’un Monsieur qui ne pouvait point se présenter à ce poste vu sa condamnation antérieure par la justice. (Casier judicaire non vierge)

-Mon but au-delà du contentieux qui m’a opposé à ce Monsieur alors qu’il était trésorier du bureau de Feu le président Fettah(je vous épargne les détails mais si nécessaire les expliciterai au moment opportun) est de faire valoir le droit et la légitimité. L’élection de ce Monsieur était entachée d’illégalité, et il en va de même de l’élection du comité dont il était tête de liste.

-J’ai toujours contesté cette élection et je ne m’en suis pas caché et pour cela subi de la part de ce Mr toutes sortes de provocations, de calomnies, d’injures indignes du sport en général et du golf en particulier. Cela a ete couronne par mon expulsion arbitraire contre laquelle je me suis élevé en usant de mon droit de citoyen avec recours a la justice qui m’a d’ailleurs conforté dans mon droit 

-conséquence : Jugement 2019/1202/1540 de la cour d’appel de Casablanca qui a destitué ce MONSIEUR et l’a déclaré non éligible.

-La justice de mon pays, prononcée au nom de Sa Majesté le Roi m’a réintégré dans mon statut de membre sans délais (lescopies du jugement sont à votre disposition), « quant au passé lourd jj » formulation usitée dans l’article, je me réserve le droit d’exiger de l’auteur de cette formulation de l’expliciter etla justifier faute de quoi je me réserve le droit de défendre mon honneur devant la justice.

J’espère que cette malheureuse parenthèse ouverte par la venue de ce Monsieur au golf se fermera bientôt pour laisser les membres et les adhérents se détendre dans un climat serein et pratiquer leur sport préféré.

Avec le respect de la justice, ce qui est une obligation pour tout un chacun, tout rentrera dans l’ordre.

Jawad Jallal”.