Infomédiaire Maroc – La télémédecine est devenue désormais une réalité au niveau de la région de l’Oriental avec le lancement, mardi au Centre hospitalier universitaire Mohammed VI (CHU-Oujda), d’un projet pilote de cette pratique médicale à distance.

La cérémonie de lancement de ce service de téléconsultation en visioconférence s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, du président du Conseil régional de l’Oriental, Abdenbi Bioui, des responsables du CHU d’Oujda et de la direction régionale de la Santé, ainsi que de représentants des différents partenaires de ce projet.

L’objectif de ce projet est la mise en place d’une solution de télémédecine dans la région de l’Oriental en liant par voie de satellite le CHU d’Oujda avec le centre de santé de la commune de Aïn Beni Mathar, dans la province de Jerada, et une unité mobile.

Selon El Yamani Boufelja, responsable du Service d’aide médicale urgente (SAMU-Oujda), la télémédecine est la partie de la médecine qui utilise la transmission par télécommunication de l’information médicale en vue d’obtenir à distance un diagnostic, un avis spécialisé ou une surveillance continue d’un malade.

Les cinq types d’intervention à distance par les professionnels médicaux sont la téléconsultation, la télé-expertise, la télésurveillance médicale, la téléassistance médicale, et la réponse médicale ou régulation, a expliqué cet urgentiste, notant que la télémédecine, qui est une opportunité à saisir, est désormais une réalité dans l’Oriental.

Il a souligné dans ce sens la création de deux sites fixes dotés des équipements nécessaires (au CHU-Oujda et au centre de santé Aïn Béni Mathar) et une unité mobile pour accéder aux zones enclavées ne disposants pas de médecins spécialistes.

Les spécialités équipées dans le cadre de ce projet, a encore précisé Boufelja, sont la cardiologie, l’ORL, la dermatologie, l’ophtalmologie, la pneumologie, voire les urgences.

De son côté, le président du Conseil régional de l’Oriental, Abdenbi Bioui, a fait savoir que cette initiative de télémédecine menée dans le cadre d’un partenariat entre le Conseil et le CHU-Oujda ambitionne de rapprocher davantage les prestations médicales de l’ensemble des habitants de la région.

Cette expérience singulière et de très grande importance pour la région, a-t-il ajouté, est de nature à favoriser une meilleurs prise en charge des patients par des équipes spécialisées et multidisciplinaires, tout en réduisant les longs trajets que beaucoup de malades doivent parcourir.

Pour sa part, Sandra Rojo, responsable du projet télémédecine dans l’Oriental, a relevé que ledit projet, lancé avec la contribution d’une société espagnole filiale du Groupe “Eurona”, a nécessité une enveloppe budgétaire de 290.000 euros, financée en partie par la l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID).

Rédaction Infomédiaire