Présentant un exposé devant une délégation marocaine lors d’une visite d’un centre de services de à Pékin, le vice-président exécutif de la région Afrique du Nord du géant chinois de télécommunications “Huawei”, Philippe Wang, a passé en revue la coopération existante entre “Huawei” et le Maroc dans le domaine des télécommunications et de l’informatique, que ce soit avec des opérateurs du secteur ou avec des universités et des institutions publiques et privées, rappelant que “Huawei” est entré sur le marché marocain en 1999 et dispose d’un siège à Rabat avant d’ouvrir en 2018 un autre siège régional à Casablanca qui couvre l’Afrique du Nord.


A cet égard, Wang a souligné que “nous sommes un partenaire majeur de la transformation numérique avec tous les partenaires au Maroc, notant que l’entreprise chinoise coopère avec des acteurs clés du domaine des télécommunications, tels que “Inwi”,” Maroc Telecom” et “Orange” pour apporter des solutions et développer des services de télécommunications.


Il a mis en avant que “Huawei” est prêt à travailler avec ces partenaires dans le domaine des télécommunications pour lancer le réseau 5G au Maroc, soulignant la volonté du groupe à travailler avec le Maroc pour en faire un centre leader dans le domaine de la haute technologie au service de l’ensemble du continent africain.


Le responsable régional de “Huawei” a également rappelé la signature par l’entreprise des accords de coopération avec huit universités marocaines pour la formation de 12 000 étudiants en trois ans, et le lancement du programme “Seeds for the Future” (graines du Futur) qui consiste à permettre chaque année à 10 étudiants marocains, les plus méritants dans le domaine des TIC, de bénéficier d’un séjour d’un mois de formation dans les universités chinoises et les laboratoires de Huawei Technologies dans la ville de Shenzhen, en plus d’un accord en 2018 pour créer une plateforme numérique pour l’éducation.


Et d’ajouter que le groupe coopère avec plusieurs autres partenaires, dont l’Office national des chemins de fer (ONCF) auquel Huawei fournit les technologies nécessaires aux services de communication de la Ligne à grande vitesse (LGV) via le réseau GSM-R, ajoutant que le groupe est “très fier d’avoir participé à ce grand projet”