Infomédiaire Maroc – La première enquête mondiale réalisée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l’entreprise de sondages française IPSOS a souligné l’impact positif du secteur du tourisme.

 

Cette enquête révèle que plus de 50% des personnes interrogées jugent positif l’impact du tourisme, qui crée de la richesse et favorise les échanges culturels, 49% pensent qu’il faudrait des mesures pour en améliorer la gestion et 12% sont pour la limitation du nombre de visiteurs, indique un communiqué de l’Organisation onusienne basée à Madrid.

 

Conduite en ligne dans 15 pays auprès de 12.000 personnes pour mieux cerner la perception chez les résidents du tourisme urbain, de ses impacts et des stratégies de gestion, cette enquête fait ressortir que 47% des personnes interrogées apprécient de “vivre dans une ville où il y a beaucoup de touristes”.

 

La création de richesse et de revenus, la promotion des échanges interculturels et les nouvelles offres d’activités de loisir figurent parmi les principaux impacts pour les villes, explique le communiqué, faisant savoir que la perception des impacts positifs du tourisme est particulièrement forte en Argentine, Australie, Espagne, République de Corée et Suède.

 

C’est maintenant une priorité, pour de nombreuses destinations de tourisme urbain à travers le monde, de relever les défis associés à l’augmentation de la demande touristique et de gérer de manière appropriée les flux touristiques, estime la même source.

 

Les résultats font également ressortir que 49% des personnes interrogées appellent de leurs vœux des mesures pour mieux gérer le tourisme. Ainsi, plus de 70% des sondés jugent qu’il faudrait axer ces mesures sur l’amélioration des infrastructures et des équipements et sur la création d’attractions à l’usage des touristes comme des résidents.

 

Ils ne sont que 12% à penser qu’il faudrait limiter le nombre de visiteurs et 9% seulement appelant à mettre fin à la promotion du tourisme.

 

“Il est plus important que jamais de gérer convenablement le tourisme aujourd’hui dans l’intérêt des visiteurs comme des résidents, en veillant à ce que les populations locales soient entendues et qu’elles bénéficient du tourisme”, a déclaré le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, cité dans le communiqué, ajoutant “il faut impérativement tracer une feuille de route pour le tourisme urbain qui cadre pleinement avec le programme pour les villes”.

 

Rédaction Infomédiaire