Les Etats-Unis ont annoncé mardi “des actions vigoureuses” pour empêcher que le voyage de citoyens et de vaisseaux américains à Cuba “n’enrichisse les services militaire, de sécurité et du renseignement” de l’île des Caraïbes.

A partir d’aujourd’hui, les Etats-Unis interdisent aux Américains de se rendre à Cuba sans une autorisation octroyée à des fins pédagogiques, a indiqué le département d’Etat dans un communiqué, ajoutant que Washington “ne permettra plus de visiter l’île via des navires de transport ou de tourisme, y compris les bateaux de croisière, les yachts et les avions privés”.

Le département d’Etat a expliqué que les Etats-Unis tiennent le gouvernement cubain pour responsable de la “répression du peuple cubain, son ingérence au Venezuela, et son rôle direct dans la crise humaine sous la direction de Nicolas Maduro”.

“Malgré de larges condamnations internationales, Maduro continue de saper les institutions de son pays (…). Soutenu par Cuba, il a causé un désastre humanitaire qui déstabilise la région”, poursuit le communiqué.

“Ces actions sont directement liées à l’industrie du tourisme, qui est fortement connectée aux secteurs militaire, de la sécurité et du renseignement à Cuba”, souligne la diplomatie américaine, accusant “le tourisme voilé” d’avoir “rempli les coffres de l’armée cubaine, celle-là même qui soutient Nicolas Maduro au Venezuela et qui réprime le peuple cubain sur l’île”.