Le produit intérieur brut (PIB) canadien a enregistré un recul historique mensuel de 11,6 % en avril, selon l’agence Statistique Canada.
“L’ensemble des 20 secteurs d’activité de l’économie canadienne ont affiché une diminution, ce qui a entraîné la plus forte baisse mensuelle depuis le début de la série en 1961”, indique mardi l’agence fédérale.
En avril, l’économie canadienne était presque arrêtée en raison des mesures imposées pour ralentir la propagation de la COVID-19. Une baisse de 7,5 % avait déjà été enregistrée en mars, ajoute Statistique Canada, relevant que l’économie s’est contractée de 18,2 % en avril par rapport à février, le mois avant l’entrée en vigueur de mesures visant à freiner la propagation du virus. Selon l’agence, les informations provisoires indiquent qu’une hausse d’environ 3 % du PIB a été enregistrée en mai grâce à la réouverture des entreprises.
Au cours du premier trimestre de 2020, le PIB canadien a nettement chuté de 8,2% en raison des mesures instaurées en mars pour endiguer la pandémie de Covid-19, comme la fermeture des entreprises non essentielles et des frontières ainsi que les restrictions de voyage