Le Canada a décidé ce dimanche de ne pas envoyer d’athlètes à Tokyo au cours de l’été 2020 et lance un “appel d’urgence” pour le report d’un an des Jeux Olympiques, en raison de la pandémie de COVID-19.

Le Canada joint sa voix à celles de la Norvège, du Brésil et de la Slovénie, qui ont fait pression sur le Comité International Olympique (CIO) pour reporter les Jeux, mais il est le premier pays à annoncer que ses athlètes ne se rendront pas à Tokyo en juillet.

“Le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC), appuyés par leurs Commissions des athlètes, leurs organismes nationaux de sport (ONS) et par le gouvernement du Canada ont pris la décision difficile de ne pas envoyer d’équipes canadiennes aux Jeux olympiques et paralympiques au cours de l’été 2020”, indiqué un communiqué officiel repris par les média canadiens. Sous forte pression avec la propagation du coronavirus et notamment de la fédération internationale d’athlétisme (World Athletics), le CIO a annoncé plus tôt dimanche qu’il se donnait une fenêtre de quatre semaines pour évaluer si les Jeux olympiques pouvaient se tenir comme prévu en juillet, à Tokyo.

C’est la première fois que le CIO envisage publiquement le report des Jeux olympiques, qui sont prévus du 24 juillet au 9 août. Les Jeux paralympiques doivent s’amorcer un mois plus tard, le 25 août, aussi à Tokyo.

“Le COC et le CPC lancent un appel d’urgence au CIO, au Comité international paralympique et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de reporter les Jeux d’un an et nous leur offrons notre soutien total et notre contribution pour traverser les complexités provoquées par un report des Jeux. Bien que nous reconnaissions les défis inhérents liés à un tel report, rien n’est plus important que la santé et la sécurité de nos athlètes et de la communauté mondiale”, poursuit le communiqué.