Le président français Emmanuel Macron a annoncé, mercredi soir, un couvre-feu en île de France et dans 8 autres métropoles en vue de freiner la propagation inquiétante de l’épidémie du nouveau coronavirus.

Ce couvre-feu entrera en vigueur à partir de samedi à minuit pour au moins quatre semaines, a souligné le chef de l’Etat français lors d’une interview télévisée sur TF1 et France 2 .

La nouvelle mesure restrictive, mise en place dans le sillage d’une recrudescence inquiétante des contaminations par le Covid-19, concerne, outre l’Île-de-France, les villes de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse, où il sera interdit de sortir de chez soi après 21 heures et jusqu’à 6 heures du matin.

“Si dans deux, trois semaines, on ne veut pas prendre des mesures plus dures, il faut le respecter”, a prévenu Macron, ajoutant que toute violation du couvre-feu sera passible d’une amende de 135 euros, qui passe à 1.500 euros en cas de récidive.

Il a expliqué qu’il n’y aura pas une interdiction de circuler entre 21 heures et 6 heures du matin, mais plutôt une “stricte limitation aux bonnes raisons”, ajoutant que les personnes ayant des urgences notamment sanitaires ainsi que les travailleurs auront des autorisations.

Macron, qui a mis en garde contre une “situation préoccupante” avec la deuxième vague de contamination qui est arrivée, a fait savoir qu’”il n’y aura pas de restrictions des transports” et que les restrictions annoncées n’empêcheront pas les gens de partir en vacances.

Selon lui, “il serait disproportionné de reconfiner le pays”, notant que gouvernement se mobilisera pour augmenter les tests et ramener le nombre des nouvelles contaminations quotidiennes à entre 3 à 5 mille cas au lieu de 20.000 actuellement.

Le Premier ministre Jean Castex donnera une conférence de presse jeudi afin de donner les détails pratiques de ces mesures, a ajouté le chef de l’Etat.

Pour les secteurs économiques déjà fragilisés par la crise sanitaire, le chef de l’Etat a indiqué que des “dispositifs de soutien supplémentaires” seront mis en place.

“Dès vendredi, dans chacune de ces métropoles concernés, on va relancer une concertation locale avec tous les métiers concernés et nous allons améliorer la réponse économique”, a-t-il affirmé.

Le chômage partiel à 100% pour l’employeur “sera réactivé pour ces secteurs”, a-t-il fait savoir, citant notamment la restauration, le tourisme, l’événementiel, la culture et le sport.

Le chef de l’Etat a également annoncé une aide exceptionnelle de 150 euros avec 100 euros de plus par enfant pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et des aides personnalisées au logement (APL) pendant 6 semaines.

Macron a annoncé en outre la mise en place à compter du 22 octobre d’une nouvelle application de traçage du coronavirus, en remplacement de l’ancienne application StopCovid, peu téléchargée par les Français.

Peu avant cette interview, le gouvernement français a annoncé le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire français à partir du 17 octobre.