Infomédiaire Maroc – “Le Maroc dispose de preuves irréfutables sur l’implication de Hezbollah dans l’envoi d’artificiers et d’encadrants militaires à Tindouf et la livraison d’armes (SAM 9, SAM 11 et Strellas) par des dirigeants de Hezbollah aux milices armées du polisario”, a affirmé, hier à Rabat, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Les autorités marocaines disposent aussi de preuves sur l’implication d’un membre de l’ambassade d’Iran à Alger qui a facilité les contacts et les rencontres et fourni toutes les facilités logistiques pour que des responsables militaires du Hezbollah puissent se rendre à Tindouf et rencontrer les responsables du polisario, a-t-il ajouté, précisant qu’avant de prendre cette décision de rupture, le Royaume a confronté l’Iran à ces preuves sans recevoir de réponse qui remet en cause ces éléments.

El Khalfi a également souligné que des développements sans précédent se sont produits en 2017, notamment les visites dans les camps de Tindouf de membres de Hezbollah et leur participation dans l’entrainement d’éléments du polisario à la guérilla urbaine et la formation de commandos.

Rédaction Infomédiaire