Infomédiaire Maroc –   Les cours du pétrole cédaient du terrain mercredi en cours d’échanges européens, les marchés craignant un ralentissement de la croissance mondiale et par conséquent de la demande d’or noir.

 

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 53,10 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 70 cents par rapport à la clôture de mardi.

 

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour le contrat de février cédait 53 cents à 44,88 dollars.

 

Les cours du brut peinent à s’éloigner de leur plus bas en un an et demi, atteints fin décembre à 49,93 dollars pour le Brent et à 42,36 dollars pour le WTI.

 

“Le pétrole souffre en ce premier jour d’échanges de l’année alors que les signes d’essoufflement de l’activité économique sont évidents”, a souligné Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

 

L’activité des manufactures chinoises s’est dégradée fin 2018 malgré une légère amélioration de la production, notamment du fait d’une baisse des nouvelles commandes, selon l’indice indépendant Caixin.

Rédaction Infomédiaire