Le penseur marocain Ali Oumlil a remporté le grand “Prix du Koweït” en matière de sciences économiques et sociales au titre 2019, une consécration de son “projet intellectuel et politique sur lequel il a travaillé dans neuf de ses ouvrages”, selon la “”Fondation koweïtienne pour le progrès scientifique”.

Le prix, qui a été décerné ex æquo au professeur universitaire Ali Oumlil et à la Palestinienne Amani Jamal, professeur de sciences politiques à l’Université américaine de Princeton, représente une récompense et une reconnaissance de ses efforts scientifiques, des thèmes de ses recherches et de tout ce qu’il a soulevé en terme de problématiques critiques liées au monde arabe dans la phase post-indépendance. Il constitue aussi une récompense à sa contribution à la dynamique et à l’enrichissement de la pensée philosophique, ainsi qu’à ses visions globales au sujet des questions de politique, de pensée et d’avenir arabe, ont indiqué lundi des médias koweïtiens.

Amani Jamal, quant à elle, a décroché ce Prix pour avoir publié plusieurs études et livres et contribué à des études pionnières sur le développement politique dans le monde arabe. Ce prix est également la récompense pour ses importantes recherches sur l’intégration des Musulmans aux États-Unis et dans les sociétés occidentales, ainsi que de sa contribution aux nombreuses initiatives destinées au développement de l’infrastructure scientifique arabe, dont le projet du baromètre arabe, qui mène des enquêtes représentatives nationales de haute qualité, selon la Fondation.

La cérémonie de remise des prix a eu lieu lundi sous le patronage de l’émir de l’État du Koweït, Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al-Sabah, et de la présidence effective du prince héritier Cheikh Nawaf Al Ahmad Al Jaber Al Sabah.

Par le Prix “Production scientifique” et “Prix du Koweit”, la Fondation koweïtienne pour le progrès scientifique tend à motiver et à soutenir les capacités humaines à travers des initiatives qui contribuent à construire une base solide pour la science, la technologie et la créativité, à encourager les chercheurs et à promouvoir une production scientifique distinguée sur les plans local et régional, alors qu’à travers son “Prix Al-Sumait”, elle vise à faire avancer le processus du développement sur le continent africain