Infomédiaire Afrique –  Le Rwanda et la Tanzanie ont convenu d’accélérer la mise en œuvre de leur projet de voie ferrée transfrontalière à écartement standard (SGR), qui reliera Isaka et Kigali et dont le coût est estimé à 2,5 milliards de dollars, ont déclaré, ce mardi à Kigali, les ministres chargés des infrastructures des deux pays.

“Les deux pays ont décidé d’accélérer le processus de construction de la SGR tout en poursuivant les consultations bilatérales sur les modalités de financement de ce projet d’envergure”, a souligné le ministre rwandais des Infrastructure Claver Gatete, au terme d’une réunion avec son homologue tanzanien Isack Kamwelwe dédiée à définir une feuille de route pour la réalisation de ce chantier.

Gatete a déclaré que ce projet ferroviaire, qui couvre 400 km entre Isaka et Kigali, devrait permettre de réduire considérablement les coûts de transport, de stimuler l’intégration physique et d’améliorer les services sociaux en Afrique de l’Est.

De son côté, Kamwelwe a fait valoir que les deux pays sont convenus de se mettre en quête de fonds pour la réalisation du projet, et de travailler à définir les modalités d’opération de la voie ferrée transfrontalière.

“Nous sommes déterminés à renforcer notre collaboration et à faire en sorte que le projet de voie ferrée Isaka-Kigali devienne une réalité dans les plus brefs délais”, a-t-il ajouté.

Cette rencontre fait suite à une série de réunions organisées entre hauts responsables des deux pays dans le but d’examiner les derniers détails du projet et de définir un plan de mise en œuvre.

Le projet ferroviaire transfrontalier Isaka-Kigali a été lancé par les gouvernements des deux pays le 20 janvier dernier à Dar es Salaam, la principale ville commerciale de Tanzanie.

Cette voie ferrée permettra de relier le Rwanda, un pays sans accès à la mer, au port tanzanien de Dar es Salaam.

 

 

Rédaction Infomédiaire