Le déficit du Trésor se situerait à 62 milliards de dirhams (MMDH) en 2024, soit 4% du produit intérieur brut (PIB), selon Attijari Global Research (AGR).

« À la lumière des évolutions budgétaires prévues par la LF 2024 et la poursuite de la stratégie du Trésor orientée vers les financements extérieurs, le Trésor devrait maîtriser son déficit en 2024E à 62,0 MMDH, soit 4,0% du PIB », indique AGR dans son rapport « Budget Focus » du mois de mai.

La dette du Trésor devrait poursuivre sa hausse durant l’année en cours, atteignant selon les estimations d’AGR, 1.086 MMDH.

Ce rapport fait également savoir que sous l’hypothèse d’une concrétisation totale des tirages extérieurs prévus par la loi de finances de 2024, soit 70 MMDH, la dette intérieure devrait augmenter de 1,4% à 771 MMDH en 2024 et celle extérieure de 19,4% à 315 MMDH.

À fin mai 2024, la dette globale aurait atteint 1.046 MMDH. La composante intérieure aurait avancé à 775 MMDH et celle extérieure se serait stabilisée à 272 MMDH.

Le poids de la dette extérieure dans l’endettement global du Trésor devrait rester maîtrisé à 26% à fin mai 2024. Celui-ci devrait nettement augmenter à 29% à fin 2024 tenant compte de la nouvelle orientation vers les tirages extérieures, mais ne dépassant toutefois pas la limite supérieure du Benchmark de référence d’AGR, soit de 30%.