Le président américain Donald Trump a signé une proclamation interdisant l’octroi de visa aux immigrants légaux qui ne peuvent pas prouver qu’ils disposent d’une couverture de soins de santé ou des moyens de la payer dans les 30 jours de leur arrivée aux États-Unis. Les demandeurs de visa devront prouver aux agents consulaires qu’ils seront couverts par une assurance maladie approuvée dans les 30 jours suivant leur entrée aux Etats-Unis ou qu’ils disposeront des moyens financiers pour “prendre en charge des frais médicaux raisonnablement prévisibles”. La nouvelle exigence pourrait rendre plus difficile pour les personnes sans moyens financiers d’immigrer aux Etats-Unis. Elle entrera en vigueur le 3 novembre.