Infomédiaire Maroc – Le secteur aquacole marocain a produit en 2016 un total de 510 tonnes d’une valeur marchande de 21 millions de dirhams, selon une récente étude sous le thème “Aquaculture marine marocaine : Potentiel et nécessités de développement”.

Dominée par 2 espèces, huîtres et loup-Bar, cette production est destinée principalement au marché national pour alimenter la grande distribution et les marchés de l’hôtellerie et de la restauration, relève l’étude réalisée par la Direction des études et des prévisions financières (ministère de l’Economie et des Finances).

Les huîtres et le Loup-Bar représentent respectivement 72% et 26% de la production totale de l’aquaculture marocaine, précise l’étude qui note que les algues, de plus en plus utilisés dans l’agro-alimentaire et la cosmétique, feront aussi partie du paysage de la production aquacole nationale.

A noter que le secteur compte une vingtaine de fermes aquacoles actives et emploie un peu plus de 250 personnes.

Et d’autres projets d’une capacité de production de 4 400 tonnes devront voir le jour prochainement en plus d’une écloserie dont la production cible est de 100 millions de naissains.

Rédaction Infomédiaire