Infomédiaire Maroc – Le professeur universitaire Abdelkader Hakkou, vice-président de l’Université Mohammed 1 er d’Oujda, qui était retenu au centre fermé de Steenokkerzeel (Région flamande) après son arrivée à l’aéroport Charleroi, a dénoncé son ”humiliation”. ‘‘Je suis resté toute la nuit sur une chaise métallique, c’est humiliant.

C’est difficile à accepter’’, a déclaré le professeur Hakkou à la presse après sa libération, hier après-midi, suite à l’intervention des responsables de l’université libre de Bruxelles (ULB) qui l’invitait en Belgique dans le cadre d’un projet de coopération interuniversitaire et après des contacts établis entre l’ambassade du Maroc et l’Office des étrangers.

‘‘J’étais surpris par l’accueil qui m’a été réservé à l’aéroport par la police, alors que mes collègues de l’ULB m’attendaient dehors.

J’ai vécu un engrenage particulier ces 2 journées et demi, c’est dommage pour un pays démocratique qui respecte les droits de l’homme’’, a-t’il dénoncé l’air abattu. ‘‘Je trouve que la Belgique va dans le mauvais sens. Il faut cesser de courir derrière l’extrême droite. Ce n’est pas la bonne piste’’, a affirmé pour sa part Yvon Englert, recteur de l’ULB.

Rédaction Infomédiaire