Les vaccins contre le Covid-19 existants demeurent efficaces, des études ayant démontré qu’une dose de rappel garantit une immunité prolongée, a assuré, mardi, Emer Cooke, directrice exécutive de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

 

« L’Agence est prête à faire face aux défis actuels liés à la pandémie », a-t-elle indiqué à l’attention des députés de la commission de la santé publique au Parlement européen (PE), qui l’ont interrogé sur la situation actuelle des vaccins et des thérapies contre le Covid-19.

 

Elle a indiqué que « si une décision scientifique devait être prise pour adapter les vaccins, l’Agence a déjà mis en place des conseils pour les fabricants qui envisagent de modifier les vaccins pour faire face aux variants ».

 

L’Agence, a poursuivi Mme Cooke, dispose également d’un cadre juridique pour une autorisation plus rapide des vaccins adaptés, qui garantirait une approbation dans un délai de trois à quatre mois.

 

L’EMA a récemment recommandé d’administrer une dose de rappel des deux vaccins ARN (Pfizer et Moderna) aux personnes dont le système immunitaire est gravement affaibli ainsi qu’à la population générale de plus de 18 ans, a rappelé la responsable, notant que les États membres décident du déploiement spécifique de ces rappels en fonction de leurs campagnes de vaccination et de la capacité de leurs systèmes de santé nationaux.

 

En ce qui concerne les essais cliniques, Mme Cooke a confirmé l’engagement de l’EMA en faveur d’une publication « transparente » des données, également en vue de l’application des nouvelles exigences du règlement sur les essais cliniques à partir de fin janvier 2022.

 

La commission de la santé publique au PE s’est réunie suite à l’augmentation des cas de Covid-19 dans toute l’UE et des inquiétudes soulevées par le nouveau variant. Le débat a été axé sur les vaccins contre le Covid-19, les récents développements relatifs aux thérapies contre le Covid-19 et la capacité de l’Agence européenne des médicaments à faire face aux défis actuels et à venir.