Une réunion de concertation a été organisée, jeudi à Guelmim, pour la préparation de la nouvelle stratégie de développement des zones oasiennes et de l’arganier pour la période 2022-2030.

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du directeur général de l’Agence pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (Andzoa), Ibrahim Hafidi, du wali de la région Guelmim-Oued Noun, Mohamed Najem Abhay et de la présidente du conseil de la Région, M’barka Bouaida, a constitué une occasion d’étudier les grands axes de la stratégie de l’agence pour la période 2022-2030.

A l’ouverture de cette réunion, Abhay a souligné l’importance de cette stratégie visant à développer les zones oasiennes, saluant les efforts consentis par l’ANDZO dans toutes ses zones d’intervention, notamment les provinces de Guelmim, Assa-Zag et Sidi Ifni.

Dans ce contexte, le wali de la région a appelé tous les acteurs à accorder une importance particulière aux oasis, notamment au sud de la vallée de Draâ, étant donné que ces oasis sont considérées comme un patrimoine humain en premier lieu, et qu’elles constituent un facteur de préservation de l’environnement, notant que ces oasis, après avoir été un facteur de stabilisation, ont vu leur population quitter vers la ville en raison de plusieurs facteurs, dont la sécheresse.

De son côté, Hafidi a donné un aperçu sur les domaines d’intervention de l’ANDZO (oasis, arganier) ainsi que sur ses objectifs portant principalement sur la réhabilitation de ces espaces écologiques par la plantation et l’accompagnement, à travers la mise en place de programmes et de stratégies avec des partenaires.

Il a également passé en revue les réalisations les plus importantes dans ces régions dans le cadre de la stratégie 2012-2020, soulignant l’amélioration des indicateurs sociaux et économiques et les efforts considérables déployés pour le développement des régions de Guelmim, Sidi Ifni, Assa-Zag et les autres zones d’intervention de l’Agence, rappelant que le programme d’action de l’Agence pour la période 2012-2022 concernait un certain nombre de domaines (scolarisation, routes rurales et eau potable.. .).

Il a noté que cette réunion de concertation est une occasion d’écouter les propositions des différents acteurs et de proposer des projets en vue de préparer une nouvelle stratégie (2022-2030).

Bouaida a affirmé, pour sa part, que cette rencontre est l’occasion d’étudier les grandes lignes des orientations stratégiques de l’ANDZO pour la période 2022-2030, ainsi que les moyens de mettre en œuvre la vision royale de réaliser un développement global et intégré des zones d’intervention de l’Agence dans la région de Guelmim-Oued Noun, en tenant compte des directives du nouveau modèle de développement et du programme de développement régional.

Elle a indiqué que cette stratégie devrait viser le développement humain dans ces zones, valoriser les ressources économiques, naturelles et culturelles, et créer des projets écologiques et de développement qui intègrent la population locale dans son environnement environnemental et culturel.

La nouvelle stratégie s’articule en effet autour de trois axes principaux à savoir renforcer l’écosystème de l’arganier, améliorer les conditions de vie de la population en accompagnant les efforts consentis dans les principaux domaines (éducation, santé, désenclavement…) et l’économie solidaire en milieu rural afin d’assurer la stabilité de la population.