La fusion entre Peugeot-Citroën (PSA) et Fiat-Chrysler (FCA) a été validée, lundi, par les actionnaires du groupe français, lors d’une assemblée générale extraordinaire en ligne, rapportent les médias de l’hexagone.

Les actionnaires de PSA ont validé à plus de 99,8% les trois résolutions concernant cette fusion, qui donnera naissance à “Stellantis”, le 4ème constructeur automobile mondial, avec plus de 9 millions de véhicules produits par an.

La date effective de la fusion doit être annoncée “très rapidement”, a affirmé le président du directoire de PSA et futur directeur général de la nouvelle entité, Carlos Tavares, cité par les médias.

Le projet de fusion avait reçu, le 21 décembre dernier, le feu vert sous certaines conditions de la Commission européenne, en vertu du règlement de l’Union européenne sur les concentrations.

Les actionnaires de référence de PSA (la famille Peugeot, le groupe chinois Dongfeng et l’Etat français) avaient déjà approuvé en amont cette fusion.

L’union PSA-FCA va donner naissance au quatrième groupe automobile au monde en termes de véhicules vendus, et au troisième en chiffre d’affaires derrière le Japonais Toyota et l’Allemand Volkswagen. “Stellantis” comptera plus de 400.000 salariés.