Les cours du pétrole baissaient ce jeudi, au lendemain de la publication par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA) de stocks de brut en léger rebond aux Etats-Unis et alors que la pandémie du coronavirus entrave toujours la demande d’or noir.

Ainsi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier lâchait 1,04% par rapport à la clôture de mercredi, à 43,88 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour décembre perdait 1,58% à 41,16 dollars.

Les chiffres hebdomadaires sur les stocks américains publiés mercredi par l’EIA se sont avérés mitigés puisqu’en progression de 800.000 barils au 13 novembre.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés via l’accord Opep+ se sont dits “prêts à agir” mardi pour maintenir un équilibre entre l’offre et la demande du pétrole, à l’issue de leur réunion mensuelle.