Infomédiaire Maroc – La sonde InSight de l’agence spatiale américaine Nasa a réussi lundi son atterrissage sur Mars, après un long périple de six mois l’ayant conduit de la Terre vers la planète rouge.

 

Au bout de longues minutes de suspens, les scientifiques de la Nasa au Mission Control Center à Pasadena, dont le Marocain Kamal Oudrhiri l’un des parties prenante à ce projet, ont laissé éclater leur joie après que la sonde eut réussi à se poser sans heurter d’obstacle sur le sol martien.

 

La sonde InSight emboîte ainsi le pas à Curiosity, un autre appareil qui avait réussi son atterrissage sur Mars, en 2012. L’agence spatiale américaine réussit se faisant une véritable prouesse, sachant que 60% des missions d’atterrissage sur Mars ont échoué par le passé, toutes agences spatiales confondues.

 

A la différence de Curiosity, la sonde InSight était appuyée par deux mini-sondes de la taille d’une mallette appelées Mars Cube One, ou MarCO. Ces appareils, dits CubeSats, ont permis aux ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory de suivre en directe la progression d’InsIght à son entrée dans l’atmosphère de Mars.

 

La mission d’InSight est d’aider les scientifiques à comprendre la formation et l’évolution primaire de toutes les planètes telluriques, y compris la Terre.

 

L’équipe d’InSight espère qu’en étudiant les profondeurs de Mars, on pourra apprendre comment d’autres mondes telluriques, comme la Terre et la Lune, se sont formés. En effet, ces deux planètes du système solaire ont été façonnées de la même matière première il y a plus de 4,5 milliards d’années avant de prendre des formes radicalement différentes.

 

“Atterrir sur Mars est l’une des prouesses scientifiques les plus improbables en termes d’exploration planétaire, étant donné que le taux de réussite n’est que de 40%”, avait expliqué Oudrhiri, responsable du département des études planétaires à la NASA, en faisant observer “qu’un taux d’échec de 60% rend bien évidemment les choses compliquées, mais aussi passionnantes si elles venaient à aboutir”.

Rédaction Infomédiaire