L’Union européenne (UE) comptait plus de 513 millions d’habitants au 1er janvier 2019, selon une estimation d’Eurostat. “Au 1er janvier 2019, la population de l’UE était estimée à près de 513,5 millions, contre 512,4 millions au 1er janvier 2018”, a précisé l’office statistique européen dans un communiqué.

Eurostat attribue cette hausse particulièrement à la migration nette, au moment où le solde naturel est négatif, plus de décès que de naissances ayant été enregistrés dans l’UE (5,3 millions de décès et 5 millions de naissances). “La variation naturelle de la population de l’UE a été négative pour une deuxième année consécutive.

La variation démographique (positive, avec 1,1 million d’habitants supplémentaires) est donc due à la migration nette”, explique l’office statistique de l’UE. Avec 83 millions de résidents (soit 16,2% de la population totale de l’UE), l’Allemagne est l’État membre de l’UE le plus peuplé, devant la France (67,0 millions, 13,1%), le Royaume-Uni (66,6 millions, 13,0%), l’Italie (60,4 millions, 11,8%), l’Espagne (46,9 millions, 9,1%) et la Pologne (38,0 millions, 7,4%).