Infomédiaire Maroc – Le 10ème Congrès national de la Route (CNR), tenu du 24 au 26 septembre sous le haut patronage du Roi Mohammed VI sur le thème “Le réseau routier face aux défis de financement et de gouvernance”, a connu un “franc succès” grâce à la disponibilité des infrastructures d’accueil offertes par la ville d’Al Hoceima, qui en font une ville “capable d’organiser des manifestations d’envergure”, a affirmé, ce mercredi, le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara.

S’exprimant à la cérémonie de clôture de ce Congrès, Amara a insisté sur la pertinence du choix des thématiques du congrès, opéré de manière judicieuse “car ils ont permis de débattre de toutes les problématiques de fond et les défis majeurs auxquels fait face le secteur routier”.

L’enjeu de cette rencontre, a poursuivi le ministre, est de constituer une force de proposition qui sera le socle opérationnel à des recommandations innovantes, à même d’ouvrir de nouveaux horizons en matière de financement et de gouvernance du secteur routier au Maroc.

Et s’arrêtant sur la prochaine édition du Congrès, Amara a annoncé qu’elle se tiendra en 2022 à Dakhla, et coïncidera avec la finalisation du projet de la voie expresse Tiznit-Dakhla et du port Atlantic de Dakhla.

 

IM